Fédération Française Parachutisme

Parachutisme

saut en parachute, parachutisme, devenir parachutiste

Devenir parachutiste ? Qui n’a jamais eu se rêve d’enfant de pouvoir voler comme une oiseau ? C’est ce que procure le parachutisme ! Le parachutisme est souvent (pour les débutants) confondu avec le parapente, mais non … Le terme “chute” est bien réel, vous chutez durant une poignet de secondes à la sortie de l’avion, du moins … Vous volez ! Dans l’activité parapente, aucune chute ne précède l’envol.

La pratique du parachutisme est accessible à partir de 15 ans pour le saut en parachute (avion), à partir de 12 ans pour les vols ascensionnel, ou à partir 5 ans en soufflerie.

Les Formations LOISIRS

LE TANDEM

Après un briefing dispensé par un moniteur agréé par l’état, vous sauterez “accroché” à lui entre 3500 et 4000m pour 40/50 secondes de chute libre et entre 5 à 10 minutes de vol voile ouverte ! Il s’occupera de la stabilité, de l’ouverture du parachute ainsi que de atterrissage. Souvent, dans les sauts Tandem, le moniteur vous laisse les commandes de la voile durant quelques instant après l’ouverture du parachute.

CONDITIONS

  • Age minimum : 15 ans (une autorisation parentale sera demandée)

  • Avoir un certificat médical de non contre-indication à la pratique du parachutisme (délivré par votre medecin traitant)

 

LA P.A.C

P.A.C veut dire Progression Accompagnée en Chute. Méthode qui permet d’accéder à la chute libre dès le premier saut.

A 3/4000 mètres pour 50/60 sec  de chute libre et avec (au minimum) un moniteur à vos cotés, vous apprendrez à contrôler votre stabilité dans les airs ainsi qu’ à ouvrir votre parachute. La descente  voile ouverte dure entre 5 et 7 minutes. Le stage P.A.C se compose de 6 sauts minimum accompagnés par au moins un moniteur. L’objectif est d’acquérir une autonomie en chute libre et voile ouverte qui vous permettra de sauter seul et de piloter votre parachute jusqu’à l’atterrissage.

CONDITIONS

  • Age minimum : 15 ans (une autorisation parentale sera demandée)
  • Avoir un certificat médical de non contre-indication à la pratique du parachutisme (délivré par votre médecin traitant)

L’O.A

O.A veut dire “progression traditionnelle en Ouverture Automatique” Les premiers sauts de cette progression s’effectuent à la hauteur de 1200 mètres. Environ trois secondes après la sortie d’avion, le parachute s’ouvre automatiquement.

Ensuite commence la descente sous voile qui dure entre 5 et 7 minutes environ. Pendant cette étape de la progression, vous apprendrez à contrôler la sortie d’avion, la position et le pilotage de la voilure.

L’objectif est d’acquérir les fondamentaux techniques afin d’accéder à la chute libre que vous pratiquerez dans un premier temps à 1500 mètres pour monter progressivement à des hauteurs plus importantes.

Une formation au sol est nécessaire avant d’effectuer le premier saut.

Elle dure une partie de la journée. Un stage de 10 sauts s’organisera sur une semaine en moyenne. Les écoles de parachutisme vous proposent habituellement deux formules : saut d’initiation ou stage de 5 sauts.

CONDITIONS

  • Age minimum : 15 ans (une autorisation parentale sera demandée)
  • Avoir un certificat médical de non contre-indication à la pratique du parachutisme (délivré par votre medecin traitant)

 

Les BREVETS fédéraux

Les brevets sont délivrés par les écoles de parachutisme agréées par la FFP. Leur délivrance ne peut s’effectuer qu’à l’issue d’une formation et/ou d’une évaluation qui respecte(nt) intégralement le programme et les objectifs à atteindre. Le parcours de formation et la date d’obtention du brevet figureront dans un carnet de saut. Devenir parachutiste professionnel est à porté de main !

Le Brevet A

Le Brevet A vous permettra des sauts individuels dans une école de parachutisme agréée FFP, sans l’assistance d’un moniteur. Toutefois, la présence de celui-ci dans l’école, au sol, est obligatoire ! Afin de passer le brevet A, vous devrez donc effectuer 15 sauts en P.A.C

Conditions
  • Avoir effectué au moins 15 sauts en chute libre.

Le Brevet B

Avec le brevet B, vous êtes maintenant “apte” à sauter seul, dans une école de parachutisme agréée FFP, sans l’assistance d’un moniteur au sol, dans le centre. Obtenir son brevet B, c’est également pouvoir accéder aux “Brevets de spécialités” :

  • B1 : PA (Précision d’Atterrissage) & Voltige.
  • B2 : VR (vol relatif), sauts en groupe à plat.
  • B3 : VC (Voile Contact)
  • Bi4 & B4 : FreeFly / FreeStyle
  • B5 : Pilotage sous voile

Le BPA

Le BPA veut dire Brevet de Parachutiste Autonome. Toujours dans une école de parachutisme agréée FFP, vous pourrez :

  • Capacité à assurer la sécurité du largage en vol en séance de pratique autonome
  • Capacité à effectuer certains sauts spéciaux si le brevet C ou D n’est pas exigé
  • Accès à la pratique de la vidéo en chute
  • Accès aux brevets C et D

Le Brevet C

  • Capacité à encadrer en salle de pliage
  • Capacité aux vérifications d’embarquement et à l’encadrement à bord des aéronefs des parachutistes à partir du niveau 5 de l’école en méthode traditionnelle et du niveau 4 de l’école en méthode PAC (seuls des moniteurs peuvent vérifier au sol et encadrer à bord des aéronefs les élèves n’ayant pas ce niveau
  • Capacité à la pratique des sauts spéciaux à l’exception des sauts hors zones de pratique des écoles de parachutisme agréées par la FFP
  • Accès aux formations d’initiateur, de moniteur fédéral et du CQP plieur de parachute de secours et option réparateur

Le Brevet D

  • Capacité aux sauts de démonstration hors d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
  • Capacité aux sauts spéciaux

Le Brevet WINGSUIT

La WINGSUIT est une combinaison ailée faite de 2 épaisseurs de tissu tels un parachute ou un parapente et gonflées en vol par des entrées d’air.

Pour pouvoir être initié au Wingsuit, il vous faudra avoir au minimum 150 sauts et être titulaire du BPA (Brevet de Parachutiste Autonome).

La progression en Wingsuit se décline en 3 niveaux qui sont validés par des Brevets (Brevets Wingsuit niveau 1, 2 et 3)

Le Brevet VOILURE HYBRIDE

  • Utilisation des voilures grandes finesses

Source de l’article : https://www.ffp.asso.fr