devenir pilote de drone

Fédération du Drone Civil

Drone

devenir pilote de drone, piloter un drone

Le drone est un aéronef télécommandé, c’est-à-dire sans pilote à bord. Il embarque une charge utile qui lui permet de réaliser des missions diverses et variées : surveillance, renseignement, cartographie, transport, vidéo…

LE DRONE, UN OUTIL D’AVENIR, RÉSOLUMENT PROFESSIONNEL

Vous pouvez en faire soit un loisir, soit devenir professionnel, les opportunités professionnelles sont en pleine expansion.

La formation télépilote de drone, obligatoire depuis 2017 pour devenir exploitant, vous permet de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur de l’exploitation professionnelle d’un drone. Vous serez ainsi prêt a passer la certification théorique de télépilote drone et réaliser des prestations techniques ainsi que des prestations photo / vidéo aérienne.

Formation Télépilote Drone

En général, comptez quelques heures réparties sur plusieurs jours (environ une semaine) pour la réaliser au sein d’un organisme de formation compétent. Cette formation est nécessaire et obligatoire pour pouvoir exercer en toute légalité. Que dit la loi à ce sujet ?

La réglementation

Que dit la réglementation française au sujet du vol de drone ? Depuis 2012, le pilotage de drone est soumis à un cadre réglementaire, selon quatre plans de vol. En effet, piloter un drone sans aucune compétence peut s’avérer très dangereux.

  1. Un vol de drone à 150 mètres de hauteur maximum, au-dessus d’une zone non peuplée et avec un éloignement de 200 mètres du pilote.
  2. Un vol de drone à 150 mètres de hauteur, au-dessus d’une zone non peuplée et avec un éloignement d’un kilomètre du pilote.
  3. Un vol au-dessus d’une agglomération et avec un éloignement de 100 mètres du pilote. Le vol ne doit pas dépasser les 150 mètres de hauteur (attention dans certaines zones, on peut descendre à 50 mètres voire moins)
  4. Un vol de drone au-dessus d’une zone non peuplée et avec un éloignement illimité entre le pilote et son drone. Le vol ne doit pas dépasser les 150 mètres de hauteur. Ce scénario de vol est généralement celui utilisé pour la surveillance

Combien ça coute ?

Entre 2000 et 3000€

Certificat Théorique

En ce qui concerne les trois premières situations, le nouvel examen théorique de télépilote de drone est requis (anciennement brevet théorique ULM). Ce dernier vous sera délivré par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Pour cet examen théorique, depuis le 1er juillet 2018, la législation a changé. L’examen consiste toujours à répondre à un questionnaire à choix multiples. Cependant, si auparavant, sur un total de quarante questions, vous deviez répondre correctement à au moins trente d’entre elles, dorénavant, vous devrez répondre à 60 questions et obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses.

Par contre, en ce qui concerne le dernier scénario (le vol avec éloignement illimité), vous devrez obtenir une licence de pilote privé : P.P.L. (Private Pilot License). Au niveau des compétences pratiques, le pilote devra être détenteur d’une attestation de suivi de formation.

Cette attestation est délivrée par un exploitant ou un tiers, suite à une formation pratique répondant aux objectifs définis dans le règlement des compétences à acquérir.

Déclaration de niveau de compétence DNC

Afin de savoir comment devenir telepilote de drone et une fois le certificat théorique obtenu, le pilote doit passer sa formation drone pratique.

Pour cela il devra se rendre dans un centre de formation. L’auto formation n’est plus acceptée avec la nouvelle réglementation. Suite à cette formation, il recevra une attestation de suivi de formation pratique qui remplace désormais la DNC.

Sachez que ces qualifications vous seront délivrées par l’exploitant ou le centre de formation enregistré auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). Puis le télépilote rédigera un M.A.P. (manuel d’activités particulières).

Source de l’article : https://lesdroners.fr